Tout sur les amandes

L’amandier est l’un des arbres fruitiers qui fleurit le plus tôt dans l’année, puisqu’il offre sa belle floraison dès février – mars. Son entretien facile et sa résistance au froid font que c’est un arbre que l’on peut trouver un peu partout en France. Ses floraisons blanches ou roses donnent naissance dès le mois de juin à des amandes qui peuvent être douces ou amères.

Les fruits se présentent sur l’arbre dans une enveloppe duveteuse d’une couleur vert amande. La coque cachée dessous présente plutôt une teinte beige et cache une voire deux amandes. Ovales et aplaties, elles sont encore recouvertes d’une peau qui peut de peler pour faire enfin voir le fruit, ou amandon, d’une belle teinte ivoire. Les amandes que nous consommons sont les amandes douces. Les amandes amères, le plus souvent sauvages, contiennent des substances toxiques pour l’homme, dont le fameux cyanure.

Les amandes amères peuvent, toutefois, après traitement, être utilisées pour la frangipane, pressées pour en extraire l’huile qui est alors utilisée dans la confection de cosmétiques. Il est commun de la retrouver en tant que soin dans le cas de cicatrisation, hydratation, voire même en tant qu’anti-inflammatoire.

Si sa culture a commencé en Chine il y a 3000 ans, le plus gros producteur mondial d’amandes est aujourd’hui la Californie, qui produit près de 80% de la production mondiale.

L’amande et la santé

Pour que les propriétés de l’amande soient conservées et donc puissent vous apporter le maximum sur le plan de la santé, il vaut mieux la consommer fraîche ou séchée. Si vous arrivez à ne pas être tentés par les côtés grillés, salés, fumés ou rôtis de l’amande, vous pourrez profiter au mieux de ses acides gras mono- et poly-insaturés. Ceux-ci sont d’excellents cardioprotecteurs et on donc un effet dans la diminution des risques de maladies cardiaques. Lors d’une consommation quotidienne, elles offrent l’avantage de réduite la pression artérielle et de fluidifier le sang.

Riches en antioxydants naturels, les amandes favorisent la lutte contre l’oxydation, le vieillissement des cellules et l’apparition de certaines formes de cancer. De plus, riche en fibres et n’ayant qu’un faible index glycémique, elles contribuent à la régulation de la glycémie. Si ce n’était pas suffisant, les protéines qui entrent dans sa composition offrent un complément alimentaire de choix aux personnes végétariennes ou véganes.

L’amande et le sport

Les acides gras contenus dans les amandes ne servent pas qu’au contrôle de la glycémie. Elles contribuent aussi au contrôle de la croissance musculaire. Ce sont, par excellence, les fruits oléagineux les mieux dotés en protéines. Et les protéines sont bien connues pour agir à la reconstruction du muscle après une séance ce musculation ou de sport. Et, petite cerise sur le gâteau, une poignée d’amandes est un encas rassasiant et idéal pour éviter les petits coups de fatigue.

L’amande et la perte de poids

Il ne faut pas se voiler la face, les amandes sont caloriques. Leur valeur énergétique est élevée. Quand elles sont fraiches, 100g d’amandes affichent 350 calories. Consommez les séchées et elles atteignent alors la teneur de 634 calories aux 100g. Alors les éviter ou les consommer ? Et bien les consommer ! En effet, si leur teneur en calories dépasse certains sommets, il faut aussi prendre en compte qu’elles offrent des fibres, des protéines et des éléments nutritifs essentiels et de qualité. De plus, elles évitent de consommer des sucres rapides, dénués de nutriments essentiels pour la construction ou la reconstruction de votre corps.

L’amande, une amie ?

Même si l’amande est l’un des fruits les plus intéressants, il ne faut pas oublier qu’elle fait partie des fruits dits à coque. Elle fait donc partie des aliments les plus allergisants. Ils sont déconseillés dans l’alimentation des enfants en-dessous d’un an voire de trois ans, s’il existe un terrain allergique familial.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.