Manger en fonction des saisons

Aujourd’hui, nous pouvons manger des fraises en toutes saisons. Seulement à quel prix ? Les fruits et légumes sont forcés en serre et vendus hors de prix pour une saveur qui n’a rien de comparable à ce que l’on peut trouver lorsque c’est la saison.

L’apport pour la santé

De fait, la nature est bien faite, nos besoins en vitamines et nutriments évoluent au fil des saisons. Les fruits et légumes varient en fonction des saisons et apportent à nos organismes tout ce qui leur faut. Suivre les saisons est donc bon pour la santé.

Et c’est là où le temps entre la cueillette et la consommation prend son importance. Trois jours après avoir été cueillis, les fruits et les légumes perdent leurs vitamines. Pour garder les bénéfices des fruits frais, autant les manger rapidement, ne pas les conserver trop longtemps et surtout les avoir à maturité. Quand la maturité est atteinte, les fruits sont nettement meilleurs en saveur. Si vous n’habitez pas loin d’agriculteurs qui vous ouvrent leurs champs à la cueillette, profitez-en. Vous ne pourrez pas trouver plus frais !

Les bienfaits écologiques

Les fruits et légumes cultivés hors saison nécessitent de nombreux produits chimiques pour les aider à pousser et à arriver à maturité. Les sols finissent pollués afin de contrecarrer le manque de nutriments, de pluie ou encore de soleil.

De plus, les légumes et fruits proviennent souvent d’autres pays : Espagne, Maroc, … Ils nécessitent donc d’être acheminés par bateau ou par avion. Cultivés souvent dans des serres chauffées, l’énergie utilisée pour arriver à obtenir des fruits et légumes toute l’année atteint des niveaux aberrants. L’impact énergétique est élevé, parfois 10 à 20 fois plus forte que pour leur culture en saison.

Manger de saison permet de ménager l’environnement !

Les bienfaits économiques

Les Français se tournent de plus en plus vers l’achat de produits locaux. Les circuits courts favorisent la production locale, qui suit le rythme des saisons. Cette stimulation de l’économie locale permet d’avoir des fruits et légumes de saison qui polluent quasiment dix fois moins que ceux qui ne sont pas de saison ou sont importés. Si l’on peut aussi profiter de la production bio, c’est tout bénéfice.

Avantage non négligeable, du fait de l’achat de produits de proximité, les produits sont moins chers. En effet, les taxes d’importation viennent se rajouter au prix des fruits et légumes importés.

Les circuits courts

De nombreux maraichages fonctionnent selon un système associatif. Ils proposent souvent des abonnements au trimestre, au semestre ou à l’année pour bénéficier d’un panier hebdomadaire de fruits et légumes de saison. Selon les formules, vous pouvez avoir des paniers de 3 ou de 5 Kg qui vous offrent à côté de votre domicile de quoi faire le plein de vitamines, sans vous ruiner.

Parmi les plus connus, vous trouver l’AMAP – Association pour le maintien d’une agriculture paysanne – mais aussi les Paniers bio-solidaires, Le panier paysan ou encore La Ruche qui dit oui.

Alors, à vos fourchettes !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.